Premier achat immobilier : ce qu'il faut retenir

Vous avez décidé de vous lancer dans l’achat d’un nouvel appartement, mais vous ne savez pas trop comment vous y prendre. Voici les principaux points à prendre en compte lors d’un premier achat immobilier. Avant de vous lancer il est important de préparer votre projet immobilier. Pour cela il est nécessaire que vous vous posiez les bonnes questions. Quel est l’objectif de ce premier achat ? Comment financer votre achat immobilier ? Laissez-vous guider.

La recherche de votre nouveau logement

Vous souhaitez acquérir un nouveau logement, vous devrez passer par l’étape recherche. Aujourd’hui la plupart des promoteurs vous permettent de consulter leurs programmes immobiliers neufs sur leur site internet à l’instar de BNP Paribas Immobilier.

DÉCOUVRIR LES APPARTEMENTS NEUFS EN VEFA

Par ailleurs, la plupart des résidences disposent d’un espace de vente à proximité directe du terrain en construction où les futurs acquéreurs peuvent y découvrir des maquettes de l’immeuble, des perspectives… et parler de leur projet et de leurs interrogations avec un consultant immobilier.

En parallèle, il vous faudra définir votre budget, votre zone de recherche et commencer à vous renseigner sur les dispositifs d’aide à l’accession à la propriété.

 

PRÉPARER SON DOSSIER DE PRÊT

Le rendez-vous avec votre banquier est l’une des étapes les plus importantes du processus d’achat d’un bien immobilier. En effet, les banques sont très attentives à la qualité des dossiers, vos situations financières et professionnelles seront examinées mais aussi votre projet immobilier.

Il est donc important d’apporter le plus grand soin à votre dossier pour mettre toutes les chances de votre côté afin de pouvoir négocier un taux préférentiel pour votre crédit et d’obtenir un bon financement.

 

CONTINUEZ À BÉNÉFICIER DES DISPOSITIFS D’AIDES AU LOGEMENT EN 2017 !

LES AVANTAGES D’UN PREMIER ACHAT IMMOBILIER

De nombreuses aides existent pour financer votre premier achat immobilier. Elles ont été mises en place pour favoriser l’accession à la propriété de tous les ménages français. L’Etat, dans sa politique d’accompagnement des primo accédants, propose ainsi plusieurs dispositifs d’aides telles que : le Prêt à Taux Zéro** (PTZ+), la TVA à 5,5 %*** en zone ANRU ou encore le dispositif Pinel*, reconduit jusqu’au 31 décembre 2017.

Le Prêt à Taux Zéro est une aide qui vous permet de financer l’achat de votre nouvelle acquisition immobilière. Cette aide prévoit la prise en charge des intérêts par l’Etat, elle est destinée aux primo accédants, cependant les personnes n’ayant pas été propriétaires de leur logement sur une période de deux ans peuvent également être éligibles. Pour pouvoir prétendre à cette aide vous devez investir dans un logement neuf.

En régions de nombreuses villes ont aussi développés des dispositifs qui permettent de faciliter l’acquisition d’un nouveau logement. Par exemple le Plan 3A Lyon ou encore le Passeport Premier à Bordeaux. Ces aides prennent la plupart du temps la forme de prêts à taux préférentiels.

Le dispositif Pinel* permet aux nouveaux acquéreurs qui choisissent de réaliser un investissement locatif de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21%* sur 6, 9 ou 12 ans. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

Si vous souhaitez réaliser un investissement locatif n’hésitez pas à utiliser notre simulateur Pinel*.

LES BÉNÉFICES D’UN PREMIER ACHAT IMMOBILIER DANS LE NEUF

Lorsque vous choisissez d’investir dans un bien immobilier neuf sachez que vous disposerez de nombreux avantages. En effet, en investissant dans un logement neuf vous réaliserez d’importantes économies. 

De quelles économies parle-t-on ? Il s’agit dans un premier temps des frais de notaire réduits, en choisissant un logement neuf vos frais de notaire ne s’élèveront qu’à environ 3% du prix de vente contre 8% environ dans l’ancien. Grâce à la RT 2012 les logements neufs sont plus performants d’un point de vue énergétique et vous permettront de réaliser également de véritables économies.

LES GARANTIES DE L’ACHAT IMMOBILIER NEUF

En investissant dans un logement neuf, sachez que de nombreuses garanties vous protègent. La Vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) propose plusieurs garanties généralement appelées garanties constructeurs :

  • Garanties de parfait achèvement qui couvrent les possibles malfaçons et autres défauts de construction. Ces garanties sont généralement valables pour une dizaine d’année à compter de la remise des clés de votre nouveau logement.

  • Garantie biennale qui impose au promoteur de prendre en charge les dysfonctionnements pour une durée de 2 ans.

  • Garantie décennale pendant 10 ans après la livraison de votre nouveau bien immobilier vous couvre en cas de problèmes liés à la solidité de l’ouvrage et des équipements qui rendraient inhabitable votre logement.

 

DÉCOUVRIR LES GARANTIES DU NEUF

VOTRE NOUVEL ACHAT SE CONCRÉTISE : QUELLES EN SONT LES ÉTAPES ?

Une fois l’étape de la recherche de votre nouveau logement et du rendez-vous avec votre banquier, il faudra signer plusieurs contrats. Tout d’abord le contrat de réservation qui vous permet, comme son nom l’indique, de réserver votre nouveau bien immobilier, en versant une garantie à  hauteur de 5%.

Le contrat de réservation signé, il faudra attendre entre 4 et 6 mois après la réservation pour signer le contrat de vente chez le notaire. Lors de la signature de l’acte de vente devant le notaire un acompte de 30% du prix de vente vous sera demandé. Il vous restera par la suite 15% à verser lors de la pose de la dalle du premier niveau, 20% à la mise hors d’eau, 20% à l’achèvement des cloisons puis 10% à la livraison.

En ce qui concerne la livraison de votre nouveau logement vous en serez informé par courrier recommandé. Un examen des lieux sera réalisé et fera l’objet d’un procès-verbal de livraison signé.

*Voir conditions

Programmes à la une

Précédent Suivant

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

*PINEL : Dispositif prévu à l'article 199 novovicies du Code général des Impôts. Sous réserve des conditions d'éligibilité et dans les limites prévues par la législation applicable à vérifier auprès de votre conseil fiscal. Réduction d'impôt pour l'acquisition, par un particulier ou une société civile de placement immobilier (SCPI), d'un logement neuf ou réhabilité situé dans certaines zones géographiques fixées par arrêté, destiné à la location pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans à un loyer plafonné, et à des locataires sous plafonds de ressources. Location nue et respectant des critères de performance énergétique. Sous réserve des conditions d'éligibilité prévues à l'article 199 novovicies du code général des impôts tel que modifié par la loi n°2014-1654 du 29 décembre 2014 dite loi de finances pour 2015. La réduction d'impôt sur le revenu est de 12% pour 6 ans de location, de18% pour 9 ans de location, et de 21% pour 12 ans de location. Cette réduction est calculée sur le prix d'acquisition du bien retenu dans la limite de 5500 € du mètre carré et d’un montant global d’investissement de 300.000 € par contribuable et pour une même année d'imposition. Le bénéfice de ces incitations entre dans le calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux prévu à l’article 200-0 A du CGI. L’investissement locatif présente des risques susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de l’opération : risque d’écart entre la prévision et la réalité sur les recettes locatives (vacance, niveau du loyer, impayés), les charges de copropriété et la plus-value en cas de revente à l’échéance de l’engagement de location ».Ni le promoteur ni le commercialisateur ne sont chargés de la mise en location des biens et ne garantissent le remplissage locatif .Ni la responsabilité du promoteur ni celle du commercialisateur ne pourront être mises en cause en cas de remise en cause du bénéfice et/ou en cas de perte du bénéfice de l’avantage fiscal et/ou en cas de non-location dans les délais prévus et de non-respect des conditions d’éligibilité au dispositif fiscal objet du présent document.

**PTZ : Valable pour toutes les offres de prêt à taux zéro émises à partir du 1er janvier 2016 pour l’acquisition de sa résidence principale neuve. Sous réserve de respecter les conditions fixées notamment par la loi de finances n°2015-1785 du 29 décembre 2015 pour 2016 et le Décret n°2015-1813 du 29 décembre 2015 relatif aux prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo-accession à la propriété, liées à la localisation du logement, au fait de ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’offre de prêt et au respect de conditions de ressources prévues par le dispositif. Sous réserve d’acceptation du dossier par l’établissement bancaire. Conditions disponibles auprès de nos équipes commerciales.

***TVA 5,5% : Les prix indiqués sont en TVA A TAUX RÉDUIT 5.5% : sous réserve que les conditions de l’article 278 sexies I-11° ou de l'article 278 sexiès I 11°bis du Code Général des Impôts soient remplies (notamment résidence principale de l’acquéreur – plafonds de ressources du réservataire à respecter - détails auprès de nos équipes commerciales). Valable pour les logements situés dans des quartiers faisant l’objet d’une convention avec l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine ou situés à moins de 300m de la limite de ces quartiers ou pour les logements situés, à la date de dépôt du permis de construire, dans les quartiers prioritaires de la politique de ville qui font l'objet d'un contrat de ville ou entièrement situés à la même date à une distance de moins de 300m de ces quartiers. La TVA à taux réduit s’applique, toutes autres conditions étant par ailleurs remplies, sous réserve du respect des plafonds de prix de vente retenus au titre du PSLA. Plafonds prix de vente 2018 : Zone A Bis : 4 656€, Zone A : 3 528€, Zone B1 : 2 826€, Zone B2 : 2 466€, Zone C : 2 157€ (Prix en euros TTC par M² de surface utile)