Appartement neuf Cagnes-sur-mer (06800)

Appartement neuf Cagnes-sur-mer : Investir dans l’immobilier à Cagnes-sur-mer (06)

Programme immobilier neuf Cagnes-sur-mer (06)

Trouver un appartement neuf à Cagnes-sur-mer (06)

Cagnes-sur-mer : le charme de la côte d’Azur

Cagnes-sur-Mer est une de ces villes qui fait le charme de la Côte d’Azur. Située à quelques kilomètres de St Paul de Vence et à proximité immédiate de Nice, la ville mélange le charme authentique de la Côte d’Azur avec la vitalité d’une grande ville côtoyant une métropole à l’aura internationale comme Nice.

On vient à Cagnes aussi pour découvrir son magnifique château, anciennement propriété des Grimaldi, qui domine la ville et le bord de mer de façon majestueuse ainsi que la dernière demeure de Renoir, qui vécut plus d’une dizaine d’années dans la ville.

Le marché de l’immobilier neuf à Cagnes-sur-mer 

Cagnes sur Mer compte aujourd’hui près de 47 000 habitants dont le tiers se trouve au-dessus de la barre des 60 ans. On sait à propos de Cagnes que 80 % des 30 000 logements de la ville sont consacrés à la résidence principale, 15 % le sont à la résidence secondaire et le reste est inoccupé. De ces résidences secondaires, il s’agit surtout d’appartements, pour les 3/4 des logements. Le marché de l’immobilier neuf à Cagnes-sur-mer est très dynamique. Cela s’explique par des questions géographiques, la ville étant située entre la mer et la montagne. Les maisons sont plutôt rares ce qui donne encore plus de valeur à l’immobilier neuf à Cagnes.
La ville est considérée comme ZTI, c’est à dire Zone Touristique Internationale. Cela lui permet de déroger au repos dominical des salariés dans le commerce. Ils peuvent rester ainsi ouverts en permanence. Cela se traduit par environ 2/3 des 6 000 établissements professionnels de la ville qui sont consacrés aux services et aux commerces.
Desservie par l’autoroute A8 et l’aéroport de Nice Côte d’Azur à quelques minutes en voiture, la recherche d’un projet immobilier à Cagnes répond aussi bien à des envies d’installation définitive que la recherche d’une résidence secondaire qui sera accessible très rapidement.

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

*PINEL : Dispositif prévu à l'article 199 novovicies du Code général des Impôts. Sous réserve des conditions d'éligibilité et dans les limites prévues par la législation applicable à vérifier auprès de votre conseil fiscal. Réduction d'impôt pour l'acquisition, par un particulier ou une société civile de placement immobilier (SCPI), d'un logement neuf ou réhabilité situé dans certaines zones géographiques fixées par arrêté, destiné à la location pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans à un loyer plafonné, et à des locataires sous plafonds de ressources. Location nue et respectant des critères de performance énergétique. Sous réserve des conditions d'éligibilité prévues à l'article 199 novovicies du code général des impôts tel que modifié par la loi n°2014-1654 du 29 décembre 2014 dite loi de finances pour 2015. La réduction d'impôt sur le revenu est de 12% pour 6 ans de location, de18% pour 9 ans de location, et de 21% pour 12 ans de location.Cette réduction est calculée sur le prix d'acquisition du bien retenu dans la limite de 5500 € du mètre carré et d’un montant global d’investissement de 300.000 € par contribuable et pour une même année d'imposition.Le bénéfice de ces incitations entre dans le calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux prévu à l’article 200-0 A du CGI. L’investissement locatif présente des risques susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de l’opération : risque d’écart entre la prévision et la réalité sur les recettes locatives (vacance, niveau du loyer, impayés), les charges de copropriété et la plus-value en cas de revente à l’échéance de l’engagement de location ». Ni le promoteur ni le commercialisateur ne sont chargés de la mise en location des biens et ne garantissent le remplissage locatif. Ni la responsabilité du promoteur ni celle du commercialisateur ne pourront être mises en cause en cas de remise en cause du bénéfice et/ou en cas de perte du bénéfice de l’avantage fiscal et/ou en cas de non-location dans les délais prévus et de non-respect des conditions d’éligibilité au dispositif fiscal objet du présent document.