Premier achat : bien choisir son appartement neuf

Vous êtes primo-accédants et vous envisagez d'acheter un appartement neuf ?
Voici quelques éléments fondamentaux à retenir pour trouver le logement neuf qui vous correspond et réussir votre premier achat en VEFA.

Immobilier neuf : le choix du quartier

En grande majorité, les programmes résidentiels neufs se situent dans des quartiers en devenir, sélectionnés par les promoteurs pour leur potentiel de développement.

Cependant, il est important pour les futurs acheteurs de logements neufs de faire quelques recherches concernant le secteur afin de confirmer que la localisation du bien immobilier neuf correspond parfaitement à leurs critères de recherche et à leur projet d'achat immobilier en VEFA.

L'accessibilité

Vérifiez la desserte du quartier : où se trouvent les principaux axes routiers ? Le logement neuf est-il situé à proximité des transports en commun ?

De même, renseignez-vous sur les projets urbains en cours : certaines villes engagent en effet de grands chantiers afin de renforcer la mobilité et l'accès aux transports en commun. C'est le cas par exemple avec le Grand Paris Express, le futur supermétro francilien qui met en lumière le potentiel immobilier de nombreuses communes d'Ile-de-France.

Et n'oubliez pas qu'une desserte efficace (bus, métro, tramway, train, accès routiers) participera à la valorisation du bien immobilier en cas de revente.

L'environnement immédiat

Avant de signer un éventuel contrat de réservation pour l'achat de votre appartement neuf, prenez du temps pour visiter le quartier : repérez l'emplacement des commerces, des services, des espaces verts ou des équipements culturels et sportifs. Si vous avez des enfants ou si vous envisagez d'agrandir votre famille dans les années à venir, renseignez-vous également sur la localisation des crèches et des écoles.

De même, soyez attentif à l'environnement immédiat : un bar ou un restaurant situé tout près de l'immeuble peut être synonyme de nuisances sonores ou olfactives.

Enfin, si l'occasion se présente, vous pouvez interroger les riverains pour connaître leurs éventuelles réserves concernant la rue ou le quartier.

Vente en VEFA : savoir lire un plan

Vous craignez de ne pas comprendre les plans de votre futur appartement neuf ? Pas d'inquiétude : les conseillers immobiliers présents à l'espace de vente pourront vous aider à visualiser l'agencement de votre futur logement. Ils vous soumettront généralement 4 types de plan qui ont chacun leur utilité pour finaliser votre choix :

Les plans de votre futur appartement : c'est évidemment l'un des éléments les plus importants lors de l'achat d'un bien en VEFA puisqu'il vous permettra de comprendre l'aménagement de votre logement neuf. Pour s'y retrouver, quelques connaissances basiques suffisent : les traits épais représentent les murs porteurs tandis que les simples cloisons sont représentées par un trait fin. Les pointillés désignent les ouvertures. Les arrondis s'appliquent aux portes et aux fenêtres et indiquent le sens d'ouverture ainsi que l'espace de manœuvre. Parmi les abréviations courantes, on trouve par exemple HSP (hauteur sous plafond), PF (porte-fenêtre), VR (volet-roulant), LL (emplacement lave-linge), EU (eaux usées) ou encore TE (tableau électrique).

A noter que certains promoteurs vous proposeront également la visite virtuelle des logements neufs à construire. Cet outil utilisé peut se révéler très utile dans le cas de l'achat d'une résidence principale en VEFA mais également lorsqu'il s'agit d'un investissement locatif neuf : un acheteur situé à Paris pourra, sans se déplacer, visualiser un studio ou un deux-pièces en vente en VEFA à Lyon, à Cannes ou à Marseille.

Le plan de situation : ce document permet de situer précisément le programme résidentiel neuf au sein de son environnement immédiat. Ce plan précise l'adresse des logements neufs et identifie également les commodités à proximité (accès aux transports, commerces, services, crèche, parcs...).

Le plan de masse : il désigne la position de l'immeuble neuf sur le terrain et permet de comprendre l'orientation du bâtiment, l'organisation des cheminements piétonniers au sein de la résidence ou encore l'emplacement des parkings ou des locaux de services.

Le plan de coupe (ou plan d'étage courant) : vous y trouverez des informations précieuses pour trouver le logement neuf qui vous correspond. Le plan de coupe permet de comprendre l'architecture de l'immeuble : où se situent les ascenseurs, les conduits d'aération, les gaines techniques, le local poubelles ? C'est un bon moyen pour les accédants qui achètent un appartement en VEFA de se prémunir de potentielles nuisances.

Personnaliser son futur logement neuf

On pense souvent - à tort -  qu'acheter un appartement neuf sur plan ne permet pas de choisir l'aménagement ou la décoration de son futur logement neuf selon ses goûts.

Or l'achat d'un bien immobilier en VEFA offre de multiples options de personnalisation : certains promoteurs disposent d'ailleurs ainsi d'un showroom où les futurs propriétaires peuvent découvrir les différents matériaux et équipements au choix. Ils composeront ainsi eux-mêmes la décoration d'intérieur de leur futur logement neuf. Ces options peuvent cependant générer des coûts additionnels.

Pour des modifications plus lourdes qui impactent les plans du futur appartement neuf (suppression d'une cloison pour réaliser une cuisine ouverte par exemple), on parle de TMA pour travaux modificatifs acquéreurs. Ils engagent également des frais supplémentaires à la charge de l'acquéreur et sont soumis à l'approbation d'un architecte qui validera la faisabilité de ces changements.

Bien sûr, n'hésitez pas à poser toutes vos questions aux conseillers qui vous accueillent dans les bureaux de vente. Ils vous accompagneront à toutes les étapes de l'achat de votre appartement neuf, depuis le choix du logement neuf, en passant par la personnalisation de votre projet immobilier d'achat en VEFA.

Consultez également

Programmes à la une

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.