financement immobilier

6 cas concrets pour comprendre le prêt à taux zéro

Vous souhaitez devenir propriétaire d'un appartement neuf à Marseille ou à Lyon ? Vous envisagez d'acheter votre premier logement à Lille ou à Bordeaux ? Avant d'engager les recherches immobilières, il est impératif d'évaluer précisément votre capacité financière et de connaître les dispositifs d'aide dont vous pourriez bénéficier. Ainsi dans le cadre d’une première accession, le prêt à taux zéro pourrait peut-être vous permettre de financer une partie de l'achat de votre résidence principale. Etes-vous éligibles ? Pour le savoir, retour sur les conditions d'attribution du PTZ à travers 6 cas concrets.

Le PTZ, pour quel type d'achat immobilier ?

Sylvie et Gilles sont propriétaires de leur appartement à Villeurbanne (69) et envisagent d'acheter un trois-pièces neuf à Cannes. L'achat de ce bien immobilier neuf dans les Alpes-Maritimes peut-il faire l'objet d'un prêt à taux zéro ?

Non. Le PTZ est accordé aux primo-accédants afin de faciliter l'achat de leur résidence principale. Acheter une résidence secondaire ou réaliser un investissement locatif ne permet donc pas de bénéficier du PTZ. A noter que pour prétendre au prêt à taux zéro, l’acquéreur ne doit pas avoir été́ propriétaire de sa  résidence principale au cours des 2 dernières années précédant la demande de prêt.

Le PTZ, pour niveau de ressources ?

 

Vincent a 32 ans. Il vit et travaille en région parisienne. Il souhaite acheter son premier logement, un deux-pièces au sein d'un programme neuf dans les Hauts-de-Seine. Investir dans le neuf, être primo accédant : Vincent semble parfaitement éligible au PTZ ?

A priori oui mais, pour bénéficier du prêt à taux zéro, Vincent devra également justifier de son niveau de ressources. Ainsi l'emprunteur du PTZ ne doit pas dépasser un certain plafond de ressources. Celui-ci est fixé selon les revenus, la composition du foyer et la localisation du bien immobilier.  

Le PTZ et le remboursement différé

Nadia, Bertrand et leurs enfants emménageront bientôt dans un duplex neuf avec balcon en région lyonnaise. Pour l'achat de leur première résidence principale ils ont bénéficié du PTZ et profiteront également d'un remboursement différé d'une partie de leur prêt. Quelles sont les conditions de remboursement du prêt à taux zéro ?

Selon le niveau des ressources de l'acquéreur et la localisation du logement, le remboursement du prêt pourra faire l'objet d'un différé, en totalité ou en partie du montant global de l’achat. Ces conditions de remboursement s'appliquent pour une durée comprise entre 8 et 25 ans. Ainsi, durant cette période de différé́, aucune mensualité́ ne sera payée par l’emprunteur.

Le montant du PTZ

Alma et William rêvent d'emménager dans un appartement  le neuf à Bordeaux. S'ils s'accordent sur la superficie et la localisation de leur futur bien immobilier, ils s’interrogent sur le financement de cet achat et notamment sur le montant maximal accordé dans le cadre du PTZ ?

Dispositif d'aide à l'accession à la propriété, le PTZ peut financer jusqu'à 40% du montant total de l'opération immobilière (sans dépasser toutefois 138 000 euros en fonction du nombre d’occupants du logement et des zones prédéfinies). Ainsi, pour devenir propriétaire de leur appartement neuf à Bordeaux, Alma et William devront obligatoirement financer les 60% restants via un prêt immobilier classique et/ou grâce à leur apport personnel.

Le PTZ, accessible aux copropriétés dans un immeuble ancien ?

Depuis près de 30 ans, Bernard et sa compagne sont propriétaires de leur logement, un bel appartement ancien de 4 pièces à Marseille. L'isolation de l'immeuble n'est cependant plus très performante et une rénovation s'impose. Une copropriété peut-elle bénéficier du PTZ pour financer les travaux des parties communes?

Oui. Disponible jusqu'au 31 décembre 2018, l’Eco PTZ permet aux copropriétés de financer des travaux de rénovation énergétique sur les parties communes (isolation du toit, isolation des murs extérieurs, ou encore mise en place d'un nouveau système de chauffage collectif par exemple). Certaines conditions doivent cependant être respectées puisque ce prêt à taux zéro est accessible aux immeubles construits avant 1990. Par ailleurs, 75% des quotes-parts doivent être détenues par des copropriétaires qui habitent l'immeuble au titre de résidence principale.

PTZ+ : Valable pour toutes les offres de prêt à taux zéro émises à partir du 1er janvier 2016 pour l’acquisition de sa résidence principale neuve. Sous réserve de respecter les conditions fixées notamment par la loi de finances rectificative pour 2012 n° 2012-1510 du 29 décembre 2012, l’arrêté du 30 décembre 2014 modifiant l’arrêté du 30 décembre 2010 relatif aux conditions d’application de dispositions concernant les prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo accession à la propriété et par les textes subséquents les modifiant, notamment la loi de finances pour 2016 n°2015-1785 du 29 décembre 2015 et le décret n°2015-1813 du 29 décembre 2015. Sous réserve de la localisation du logement, d’être primo-accédant et de respecter les conditions de ressources prévues par le dispositif, sous réserve d’acceptation du dossier par l’établissement bancaire. Conditions disponibles auprès de nos équipes commerciales.