immobilier pratique

Des frais de notaires réduits pour l'immobilier neuf

Faire le choix du neuf dans le cadre d'un achat immobilier offre aux acquéreurs des avantages indéniables. Acheter en VEFA permettra par exemple de profiter d'un logement moderne, sûr et performant car conçu selon les toutes dernières normes énergétiques en vigueur. Mais, avant même d'emménager, choisir l'immobilier neuf permet au futur propriétaire de bénéficier de frais de notaire réduits, un avantage non négligeable qui impacte le coût total de l'opération immobilière. Retour sur les frais de notaires dans le cadre de l'achat d'un logement neuf.

Frais de notaire : à quoi correspondent-ils ?

Dans les mois qui suivent la signature du contrat de réservation de votre futur logement neuf à Cagnes ou à St-Ouen, vous passerez à l'office notariale pour le contrat de vente définitif. Il s'agit d'un acte authentique qui se fait obligatoirement devant notaire.

L'acquéreur du bien immobilier devra alors s'acquitter des frais de notaire, également appelés frais d'acquisition. Ceux-ci comprennent : les débours (les frais avancés par le notaire pour l'obtention de pièces administratives), les impôts et les taxes versés au Trésor Public ainsi que les émoluments du notaire.

Calculez vos frais de notaire

Pourquoi les frais de notaire sont-ils réduits pour l'immobilier neuf ?

Pour un investissement dans l'immobilier ancien, les frais d'acquisition représentent, en moyenne, 7 à 8% du prix d'achat du logement. Or, pour un appartement neuf ou acheté sur plan, les frais de notaire se réduisent à la taxe de publicité foncière et à la rémunération de l'office notariale. Ils ne représentent alors plus que 2 à 3% du prix de vente du bien immobilier.

A titre d'exemple, les frais de notaire pour l'achat d'un 2-pièces en VEFA de 300 000 € à St-Ouen (93) représenteront entre 7000 et 8000 € contre plus de 22 000 € (en moyenne) pour le même montant d'acquisition dans l'ancien.

Découvrir l’ensemble de nos appartements neufs à vendre

Quelles conditions pour bénéficier des frais de notaire réduit ?

Les frais de notaire réduits s'appliquent aux biens immobiliers achetés en état futur d’achèvement (VEFA) ou achetés sur plan.

Ils concernent également les logements neufs tout juste construits et n'ayant pas été habités.

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.