Comment lire un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ?

Instauré en 2006, le diagnostic de performance énergétique a été mis en place afin de fournir des informations aux acheteurs sur les dépenses énergétiques d’un logement et donner des pistes d’améliorations. Quels éléments contient-il et comment les décrypter ? Quels sont les logements concernés par ce diagnostic obligatoire ? Explications.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) a été mis en place en 2006. Depuis le 1er novembre de cette année, il est obligatoire de réaliser un DPE lors de la vente d’un logement ou bâtiment. Ce diagnostic a ensuite été élargi aux locations : depuis le 1er juillet 2007, chaque propriétaire doit le fournir lors de la signature d’un bail d’habitation. Cette obligation concerne également les bâtiments dont le permis de construire a été déposé après le 1er juillet 2007. Outre la contrainte légale, un propriétaire peut réaliser avec intérêt un diagnostic de performance énergétique afin d’évaluer le niveau de performance de son bien et engager des travaux d’amélioration adaptés. Le premier objectif du DPE est de sensibiliser à la nécessité de faire des économies d’énergie dans un climat de transition écologique.

Lire un DPE : comprendre l’étiquette « énergie »

Le diagnostic de performance énergétique présente une évaluation de la consommation d’énergie du logement, basée sur les équipements de chauffage, climatisation, ventilation et production d’eau chaude sanitaire installés. Pour plus de clarté, le DPE comporte deux étiquettes « énergie » et « climat ». La première est une estimation de la consommation annuelle de l’appartement visée par une échelle allant de A (consommation inférieure à 51 kWh/m2/an) à G (consommation supérieure à 450 kWh/m2/an). Les 7 niveaux sont représentés par des couleurs – A n vert, étant la meilleure notation, et G en rouge, la moins bonne.

Lire un DPE : comprendre l’étiquette « climat »

Le rôle de l’étiquette « climat » est d’indiquer les conséquences de la consommation d’énergie du logement en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Elle aussi distingue 7 niveaux, de A (émission de GES inférieures à 6 kilos d’équivalent carbone/m²/an) à G (émissions de GES supérieures à 80 kilos d’équivalent carbone/m²/an). Les couleurs permettent, là encore, d’identifier en un coup d’œil les performances du logement puisque l’étiquette « climat » varie du mauve très pâle (A) au violet foncé (G). Ces informations, présentées de façon synthétiques, sont à prendre en compte aussi bien par le locataire que par un acquéreur puisqu’un logement classé B, par exemple, impliquera un budget énergétique bien moins élevé qu’un autre classé F. C’est pour offrir une information plus transparente que l’affichage de la performance énergétique des biens mis en vente ou loués a été rendu obligatoire le 1er janvier 2011, en ligne ou dans les agences immobilières.

Les autres informations du DPE

Depuis le 1er janvier 2012, le DPE comporte le relevé exhaustif des données utilisées pour calculer le niveau de performance énergétique du logement.  C’est à cette même date que sont entrées en vigueur 6 mesures visant à rendre le diagnostic plus fiable. Le dernier élément important du diagnostic est son volet de recommandations. Les travaux les plus efficaces pour améliorer les performances du logement sont indiqués. L’objectif du DPE est d’informer mais aussi de conseiller le propriétaire sur les démarches à réaliser pour réduire sa facture d’énergie et son impact environnemental.

Demander à un professionnel de réaliser un DPE

Lors de la vente d’un bien immobilier ou de sa mise en location, il est impératif de faire réaliser le diagnostic de performance énergétique de son logement. Cette obligation incombe au propriétaire. Dans le cadre d’un achat dans le neuf (Vente en l’état futur d’achèvement), le promoteur doit fournir le document à la date d’achèvement des travaux, au plus tard. Le DPE est valable durant dix ans à compter de sa réalisation. A savoir : il doit être effectué par un diagnostiqueur indépendant et certifié. Un outil de recherche en ligne est proposé par l’Etat afin de faciliter la sélection d’un professionnel de confiance, à proximité du logement concerné.

Consultez également

Programmes à la une

Voir tous les programmes