Investissement locatif neuf

Considérée comme une valeur sûre, la pierre reste l'un des placements préférés des épargnants pour placer son argent. L'immobilier locatif neuf permet d'investir sur un actif solide et durable pour consolider son patrimoine immobilier, pour préparer sa retraite en complétant ses revenus mais aussi pour bénéficier d'avantages fiscaux. L’achat d’un appartement neuf est source de réassurance et de sérénité pour les investisseurs puisque le neuf offre de nombreux avantages et garanties.

Investissement locatif : avantages et garanties de l'immobilier neuf

Acheter dans le neuf : un actif solide et durable

Les programmes résidentiels neufs sont conçus pour être énergétiquement performants et apporter un confort optimal aux occupants. En effet, investir dans le neuf permet aux propriétaires de bénéficier d'un bien immobilier répondant aux dernières normes en vigueur.

Mieux isolés, plus économes, plus modernes, ces biens immobiliers neufs sont plus recherchés par les locataires. Les investissements locatifs dans le neuf sont durables, idéal pour se constituer un patrimoine immobilier.

Enfin, l'immobilier neuf offre des garanties légales qui s'appliquent spécifiquement aux biens neufs.

Découvrir les programmes éligibles au dispositif Pinel

Investissement locatif : la constitution d'un patrimoine

Acheter pour louer permet de compléter ses revenus grâce à la perception de loyers mensuels. L'investissement locatif représente, à ce titre, une option à considérer pour préparer sa retraite et anticiper sereinement la transmission de son patrimoine.

Cependant pour bien investir dans le locatif neuf et favoriser la location du bien, il semble judicieux de prendre en compte certains critères avant de réaliser un achat dans l'immobilier neuf. Il est nécessaire d'évaluer la proximité des commerces et des services, la desserte en matière de transports urbains, les éventuels projets urbains en prévision, la qualité architecturale du logement neuf, les possibilités de stationnement et bien sûr les prestations intérieures.

Investir dans le neuf avec le dispositif Pinel

La loi Pinel – Mézard accorde une réduction d'impôts aux particuliers qui achètent un bien immobilier neuf (selon des zones géographiques précises) pour le mettre en location. Le dispositif Pinel est applicable uniquement dans certaines zones dites "éligibles à la loi Pinel". Pour réaliser un investissement dans le neuf en Pinel et ainsi bénéficier d'une réduction d'impôts, il est primordial de choisir un bien immobilier localisé dans l’une de ces zones.

Pour bénéficier de la réduction d'impôt du dispositif Pinel, le logement neuf devra aussi être  loué « nu », de manière continue et pendant une durée minimale fixée sur option du contribuable de 6 ou 9  ans. Le montant global de la réduction d'impôt se calcule, en fonction de la durée des engagements de location pris, de la zone géographique où se situe le logement et de l'année d'acquisition du bien. Le taux de réduction d’impôt sur le revenu est de 12 % pour 6 ans de location, de 18 % pour 9 ans de location et de 21 % pour 12 ans de location pour les acquisitions éligibles réalisées avant le 31 décembre 2022. Pour les acquisitions réalisées en 2023, les taux diminuent et s'élèvent à  10,5% pour 6 ans d'engagement de location, 15% pour 9 ans et 17,5% pour 12 ans. Pour les acquisitions réalisées en 2024, dernière année pour bénéficier du dispositif, les taux passeront à 9% pour 6 ans, 12% pour 9 ans et 14% pour 12 ans. Il est cependant possible de bénéficier de la réduction d'impôt à taux plein pour les acquisitions réalisées en 2023 et 2024 (c'est-à-dire des mêmes taux que ceux applicables jusqu'en 2022) dans deux cas (c'est le Pinel +) : pour les logements qui sont situés en QPV (quartier prioritaire de la politique de la ville) ou ceux répondant aux critères de qualité d’usage ou de confort et de performance énergétique et environnementale tels qu'ils ont été définis dans le décret n°2022-384 du 17 mars 2022.

Investissement locatif pinel : tout savoir sur la législation

Essayez notre simulateur Pinel Téléchargez la brochure Pinel

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc.). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

PINEL : Dispositif prévu à l'article 199 novovicies du Code général des Impôts. Sous réserve des conditions d'éligibilité et dans les limites prévues par la législation applicable à vérifier auprès de votre conseil fiscal. Réduction d'impôt pour l'acquisition, par un contribuable alors qu’il est domicilié en France, d'un logement neuf dans un bâtiment d’habitation collectif situé dans certaines zones géographiques fixées par arrêté, destiné à la location pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans à un loyer plafonné, et à des locataires sous plafonds de ressources. Location nue, de manière continue et respectant des critères de performance énergétique. Sous réserve des conditions d'éligibilité prévues à l'article 199 novovicies du code général des impôts tel que modifié par la LOI n° 2021-1900 du 31 décembre 2021 dite loi de finances pour 2022. Pour les acquisitions réalisées jusqu’au 31 décembre 2022, la réduction d'impôt sur le revenu est de 12% pour 6 ans de location, de 18% pour 9 ans de location, et de 21% pour 12 ans de location. Cette réduction est calculée sur le prix d'acquisition du bien retenu dans la limite de 5500 € du mètre carré et d’un montant global d’investissement de 300.000 € par contribuable et pour une même année d'imposition. Le bénéfice de ces incitations entre dans le calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux prévu à l’article 200-0 A du CGI. L’investissement locatif présente des risques susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de l’opération : risque d’écart entre la prévision et la réalité sur les recettes locatives (vacance, niveau du loyer, impayés), les charges liées à la détention du bien en vue de sa location (assurances, charges de copropriété…) et la plus-value en cas de revente à l’échéance de l’engagement de location ». Ni le promoteur, ni le commercialisateur ne sont chargés de la mise en location des biens et ne garantissent le remplissage locatif. Ni la responsabilité du promoteur ni celle du commercialisateur ne pourront être mises en cause en cas de remise en cause du bénéfice et/ou en cas de perte du bénéfice de l’avantage fiscal et/ou en cas de non-location dans les délais prévus et de non-respect des conditions d’éligibilité au dispositif fiscal objet du présent document.