immobilier pratique

3 idées pour végétaliser votre bien immobilier

La végétalisation des biens immobiliers est une tendance forte, à la fois esthétique et bénéfique à l’environnement. Voici 3 options pour végétaliser votre bien et suivre cette pratique vertueuse.

Le principe de la végétalisation est simple : il s’agit de couvrir une surface avec des végétaux. Les plantes ont pour effet d’absorber le rayonnement solaire aux beaux jours, ce qui améliore sensiblement le confort d’été en rafraîchissant le logement. Sur un mur ou en toiture, la terre et les végétaux viennent renforcer l’isolation thermique. L’inertie de cette couche assure une protection. A la clé ? Des économies d’énergie pour chauffer le logement mais également le rafraîchir naturellement. Par ailleurs, la végétalisation est toujours un soutien au développement de la biodiversité, que vous choisissiez de couvrir un mur, une toiture ou une terrasse. Elle aide aussi à la gestion des eaux de pluie et se révèle bénéfique à la qualité de l’air puisque les plantes forment un « puit de carbone » en absorbant du CO2 et des poussières. Au 31 janvier 2018, on ne comptait pas moins de 44 hectares de toitures végétalisées à Paris, domaine privé et public confondus (chiffres : 6e forum parisien d’éco-rénovation en copropriété).

Pourquoi choisir de végétaliser son toit ?

Outre le bénéfice thermique, la couverture végétale du toit permet d’améliorer l’isolation phonique. Le plus couramment, on procède à la végétalisation d’un toit plat car il s’agit de la solution la plus simple à mettre en œuvre. Dans un projet de construction neuve, le poids de la terre et des végétaux sera pris en compte car il est nécessaire de garantir une structure suffisamment solide. Dans le cas d’un immeuble existant, il faudra procéder à une étude de la structure avant toute intervention. La végétalisation d’un toit en pente est aussi possible mais on privilégiera alors les toitures avec une inclinaison de 20 à 25 degrés au maximum – au-delà, le risque d’affaissement de la terre existe. Dans tous les cas, il sera impératif de mettre en place un système de drainage et de filtration avant de réaliser les plantations. L’isolation devra être renforcée pour résister aux éventuelles infiltrations d’eau de pluie.

La végétalisation d’un toit étant considérée comme un chantier favorisant les économies d’énergie, elle peut donner accès à des aides financières. Prenez contact avec votre mairie, votre agence départementale pour l’amélioration de l’habitat (ADIL) et vos conseils régionaux pour connaître les aides en vigueur dans votre secteur géographique. A noter : la végétalisation d’une toiture nécessite le dépôt d’une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie.

Comment végétaliser un mur ?

Comme sur la toiture, la végétation recouvrant un mur permet de réguler la température intérieure du logement en le préservant de la chaleur ou au contraire, du froid. Très esthétique, le « jardin vertical » est un bon moyen de dissimuler les défauts d’une paroi. Enfin, elle donne du cachet et favorise la biodiversité. La végétalisation d’un mur doit faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie et si vous êtes en copropriété, un accord entre les propriétaires possédant un mur mitoyen doit être signé avant la réalisation du projet, comme précisé dans le Code Civil (article 662). De plus, si la végétalisation affecte « les parties communes ou l'aspect extérieur de l'immeuble », l’autorisation de modifier à ses frais le mur en question doit être accordée au propriétaire en assemblée générale (Article 25 –Loi du 10 juillet 1965 –Modifié par LOI n°2014-366 du 24 mars 2014-art. 59). Le respect des règles du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville est également obligatoire.

Le plus simple pour végétaliser une façade est de sélectionner des plantes locales, feuillues et de petite taille. Là encore, le support doit être adapté à la plantation de végétaux. Le mur sera donc couvert d’un support modulaire en métal ou plastique, couvert d’un feutre afin de maintenir le substrat dans lequel seront plantés les végétaux.

Opter pour la végétalisation d’une terrasse

Il n’est pas nécessaire d’engager des travaux importants pour végétaliser un logement. Si vous possédez une terrasse, le plus simple et rapide à réaliser sera de l’agrémenter de plantes et arbustes adaptés au climat de votre bien immobilier et à son orientation. La bonne idée : créer des massifs de végétaux avec plusieurs larges bacs, le long des murs. Si vous souhaitez aménager un coin repas et un autre dédié au farniente, ces plantations pourront tenir lieu de cloisons végétales. 

Pour habiller simplement un mur, privilégiez les plantes grimpantes à l’image de la clématite, de la glycine, du lierre ou de la vigne. Positionnées sur un panneau treillis, elles prendront rapidement de l’ampleur et de la hauteur. Enfin, il est aussi possible de suspendre des pots à des crochets fixés sur un panneau pour dynamiser un espace avec des plantes à fleurs, par exemple.

Si la structure de la dalle le permet, pourquoi ne pas semer du gazon sur votre terrasse ? Les rouleaux, de 2 à 2,50m de longueur, permettent d’obtenir une pelouse joliment uniforme rapidement. Vous ferez appel à un jardinier paysagiste pour concevoir cet espace et surtout, garantir un drainage efficace.