Département Rhône (69)

Le département du Rhône fait partie de la région Rhône-Alpes : il est le troisième département le plus peuplé de France. Limitrophe de la métropole de Lyon et des départements de l'Ain, de l'Isère, de la Loire et de Saône-et-Loire, il ne compte plus, depuis 2015, que les secteurs situés en dehors de la métropole de Lyon. Il compte plus de 1 700 000 habitants au 1er janvier 2009 et plus de 520 habitants au km² (source INSEE). Sa population dense est jeune et active. Elle est attirée par les départements voisins.

Les 3 villes les plus importantes du département sont : Lyon (plus de 445 000 habitants) qui se place en 3e position au rang national, vient ensuite Villeurbanne (124 000 habitants environ) et Vénissieux (approximativement 56 0000 habitants).

Des spécialités connues dans le monde entier

La soupe à l'oignon gratinée, le saucisson brioché, le Jésus de Lyon, les quenelles, le coq au vin, la cervelle de canut, les bugnes lyonnaises et les coussins de Lyon font la renommée du département mais ce n'est une liste exhaustive.

Des transports routiers et aériens organisés

Depuis 2015, le réseau des Cars du Rhône est organisé par le SYTRAL (syndicat). La gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV, le tramway Rhônexpress et les aéroports de Lyon-Saint Exupéry, de Saint-Étienne - Bouthéon et de Roanne - Renaison permettent une mobilité aisée et fluide.

Le Département du Rhône a en charge un réseau de plus de 3 000 km de routes départementales et il est desservi par les autoroutes A6 et A89.

Des activités économiques diversifiées...

Le Beaujolais, au nord, est réputé pour ses vins. La viticulture est donc présente dans le département, mais l'industrie (chimie, pétrochimie et automobile) et les services en sont les principaux secteurs d'activités.

... et une métropole lyonnaise qui dynamise le département

L'attractivité économique de la métropole profite aux départements limitrophes. L'université et les emplois du tertiaire attirent les étudiants et les jeunes cadres, mais, dû à la périurbanisation, le département ne retient plus ses habitants.

Département Rhône (69)

Le département du Rhône fait partie de la région Rhône-Alpes : il est le troisième département le plus peuplé de France. Limitrophe de la métropole de Lyon et des départements de l'Ain, de l'Isère, de la Loire et de Saône-et-Loire, il ne compte plus, depuis 2015, que les secteurs situés en dehors de la métropole de Lyon. Il compte plus de 1 700 000 habitants au 1er janvier 2009 et plus de 520 habitants au km² (source INSEE). Sa population dense est jeune et active. Elle est attirée par les départements voisins.

Les 3 villes les plus importantes du département sont : Lyon (plus de 445 000 habitants) qui se place en 3e position au rang national, vient ensuite Villeurbanne (124 000 habitants environ) et Vénissieux (approximativement 56 0000 habitants).

Des spécialités connues dans le monde entier

La soupe à l'oignon gratinée, le saucisson brioché, le Jésus de Lyon, les quenelles, le coq au vin, la cervelle de canut, les bugnes lyonnaises et les coussins de Lyon font la renommée du département mais ce n'est une liste exhaustive.

Des transports routiers et aériens organisés

Depuis 2015, le réseau des Cars du Rhône est organisé par le SYTRAL (syndicat). La gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV, le tramway Rhônexpress et les aéroports de Lyon-Saint Exupéry, de Saint-Étienne - Bouthéon et de Roanne - Renaison permettent une mobilité aisée et fluide.

Le Département du Rhône a en charge un réseau de plus de 3 000 km de routes départementales et il est desservi par les autoroutes A6 et A89.

Des activités économiques diversifiées...

Le Beaujolais, au nord, est réputé pour ses vins. La viticulture est donc présente dans le département, mais l'industrie (chimie, pétrochimie et automobile) et les services en sont les principaux secteurs d'activités.

... et une métropole lyonnaise qui dynamise le département

L'attractivité économique de la métropole profite aux départements limitrophes. L'université et les emplois du tertiaire attirent les étudiants et les jeunes cadres, mais, dû à la périurbanisation, le département ne retient plus ses habitants.