immobilier pratique

Immobilier neuf : lire le plan de votre futur appartement

Vous avez un projet immobilier et souhaitez investir dans un programme immobilier neuf en achetant un appartement en VEFA ? Choix judicieux ! Car en optant pour l'immobilier neuf, vous bénéficiez, entre autres, de meilleures performances énergétiques, de garanties spécifiques ou encore de frais de notaires réduits. Cependant, pour bien choisir le logement qui correspondra parfaitement aux besoins de votre famille et à vos envies de futur propriétaire, il vous faudra vous projeter à travers un plan. De même, pour réaliser un investissement locatif en loi Pinel. Lignes, cercles, pointillés, abréviations, cotes... tour d'horizon de tout ce qu'il faut savoir pour bien lire le plan de votre futur logement neuf.

Acheter en VEFA : comprendre le plan pour bien se projeter dans son futur appartement

  • La rose de vents 

Elément indispensable, elle permet de visualiser l'orientation de votre futur appartement. Selon votre projet immobilier (achat d'une résidence secondaire à Marseille ou à Nice, investissement locatif à Lyon, acquisition de votre résidence principale en Ile-de-France), vous accorderez probablement plus ou moins d'importance à une terrasse orientée plein sud, à des chambres situées au nord ou à des pièces de vie disposées plein ouest.

  • L'échelle

En général, les plans sont réalisés l'échelle 1/100 (1cm = 1 mètre). Les cotes sont donc expliquées en centimètres.

  • Des traits épais ou deux traits parallèles

Ils représentent les murs porteurs (murs extérieurs notamment, en briques ou en blocs de béton). Pour les murs porteurs situés à l'intérieur des appartements, on parle généralement de murs de refend. Dans ce dernier cas, l'espace entre les deux traits correspond à l'épaisseur du mur de refend.

  • Les traits fins

Ils représentent les cloisons et les murs non porteurs. Ces séparations pourront être supprimées si vous souhaitez modifier le plan de votre logement neuf pour profiter, par exemple, d'une cuisine ouverte.

  • Les traits hachurés

Ils désignent généralement un mur doublé et plus spécifiquement une isolation thermique.

  • Les pointillés

Les pointillés représentent les ouvertures (portes et fenêtres). Cet élément graphique est parfois accompagné de la mention « allège » ou parfois même « allège vitrée » : il s'agit de l'espace entre la fenêtre et le plancher.

  • Les arrondis

Ils permettent à l'acheteur de visualiser le sens de l'ouverture ainsi que l'espace de manœuvre (ou débattement) des portes et des fenêtres. Détail qui a toute son importance pour envisager l'aménagement et la décoration de votre futur logement neuf.

  • Les cercles

Ils représentent le rayon de rotation d'un fauteuil handicapé et permettent de valider  que le programme résidentiel neuf répond bien aux normes d'accessibilité en vigueur.

Achat sur plan : comprendre les abréviations

Outre les cotes, le plan de votre futur logement neuf comporte également des abréviations. Elles sont utilisées pour préciser par exemple l'emplacement de certains équipements au sein d'un immeuble résidentiel neuf et vous aideront à mieux visualiser la configuration de votre futur appartement. Ces informations sont précieuses dans le cadre de l'achat d'un bien immobilier en VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement) : elles vous permettront notamment de comprendre l'habitabilité de chacune des pièces de votre logement neuf.

Parmi les abréviations les plus courantes :

HSFP : hauteur sous faux plafond
F : fenêtre
PF : porte-fenêtre
VR : volet-roulant
CVR : coffre de volet-roulant
PV : pare-vue
GCM : garde-corps métallique
Dress : dressing
PL : placard
SS : sèche-serviette
LV : emplacement lave-vaisselle
LL : emplacement lave-linge
R : emplacement réfrigérateur
VH : ventilation haute
VB : ventilation basse
VMC : ventilation mécanique contrôlée
GTL : gaine technique de logement
CF : conduit de fumée
TE : tableau électrique
TS : tri sélectif
EP : eaux pluviales
EU : eaux usées (canalisations)
EV : eaux vannes (canalisations eaux usées WC)

Se loger neuf : comprendre le plan de situation, le plan-masse et le plan d'étage courant

Achat appartement neuf : le plan de situation

En tant que futur propriétaire d'un appartement neuf et pour envisager votre projet immobilier de manière plus concrète, vous pouvez consulter le plan de situation de votre futur appartement neuf.

Il est accessible à l'espace de vente et offre aux futurs acquéreurs d'un logement neuf la possibilité de visualiser l'immeuble en construction au cœur de son environnement immédiat (commerces, transports, infrastructures sportives ou établissements scolaires par exemple).

Achat appartement neuf : le plan de masse

Qu'il s'agisse d'un investissement locatif en loi Pinel, de l'achat d'une résidence principale ou secondaire, il est également indispensable d'étudier le plan-masse : il présente l'immeuble selon les limites de son terrain et permet aux futurs acquéreurs de vérifier les distances entre leur appartement et les murs des bâtiments voisins ou la situation des voies de circulation.

Achat appartement neuf : le plan d’étage courant

Par ailleurs, si vous achetez votre logement en VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement), demandez également au promoteur immobilier de vous présenter le plan d'étage courant. Il vous permet de comprendre la distribution de l'immeuble et de visualiser notamment les circulations et les gaines techniques. En étudiant consciencieusement ces éléments, le futur propriétaire pourra se prémunir notamment d'éventuelles nuisances sonores ou olfactives (cages d'ascenseurs, conduits d'aération ou de ventilation).

Enfin, pour vous accompagner dans la réalisation votre projet immobilier neuf, les experts présents dans les espaces de vente vous présenteront maquettes ou parfois même visualisations 3D de votre futur appartement. De même, certains programmes résidentiels neufs proposent aux futurs acheteurs des visites virtuelles d'appartements décorés.

BNP Paribas Immobilier met également un showroom virtuel à la disposition des futurs propriétaires. Cet outil permet de découvrir et de tester les rendus virtuels des prestations de personnalisation (revêtements muraux, parquets, nuanciers...).

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

PINEL : Dispositif prévu à l'article 199 novovicies du Code général des Impôts. Sous réserve des conditions d'éligibilité et dans les limites prévues par la législation applicable à vérifier auprès de votre conseil fiscal. Réduction d'impôt pour l'acquisition, par un particulier ou une société civile de placement immobilier (SCPI), d'un logement neuf ou réhabilité situé dans certaines zones géographiques fixées par arrêté, destiné à la location pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans à un loyer plafonné, et à des locataires sous plafonds de ressources. Location nue et respectant des critères de performance énergétique. Sous réserve des conditions d'éligibilité prévues à l'article 199 novovicies du code général des impôts tel que modifié par la loi n°2014-1654 du 29 décembre 2014 dite loi de finances pour 2015. La réduction d'impôt sur le revenu est de 12% pour 6 ans de location, de18% pour 9 ans de location, et de 21% pour 12 ans de location. Cette réduction est calculée sur le prix d'acquisition du bien retenu dans la limite de 5500 € du mètre carré et d’un montant global d’investissement de 300.000 € par contribuable et pour une même année d'imposition. Le bénéfice de ces incitations entre dans le calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux prévu à l’article 200-0 A du CGI. L’investissement locatif présente des risques susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de l’opération : risque d’écart entre la prévision et la réalité sur les recettes locatives (vacance, niveau du loyer, impayés), les charges de copropriété et la plus-value en cas de revente à l’échéance de l’engagement de location ».Ni le promoteur ni le commercialisateur ne sont chargés de la mise en location des biens et ne garantissent le remplissage locatif .Ni la responsabilité du promoteur ni celle du commercialisateur ne pourront être mises en cause en cas de remise en cause du bénéfice et/ou en cas de perte du bénéfice de l’avantage fiscal et/ou en cas de non-location dans les délais prévus et de non-respect des conditions d’éligibilité au dispositif fiscal objet du présent document.