immobilier pratique

Premier achat en immobilier neuf ? Les questions à se poser en amont du projet.

Vous envisagez d’acheter un bien immobilier neuf pour la première fois ? Acheter un logement neuf est une décision importante, avant de vous lancer dans cette nouvelle acquisition nous reprenons pour vous les principaux points à prendre en compte lors d’un premier achat immobilier. Il est important de préparer votre projet immobilier en amont et de vous poser les bonnes questions.  Quels sont les dispositifs d’aide à l’accession à la propriété.

 

Vous avez une situation stable

Vous êtes serein quant à votre situation professionnelle et vous n'envisagez pas de changer de région dans les 5 années à venir ? Stabilité géographique et professionnelle restent de bons indicateurs pour songer à faire l'acquisition de votre résidence principale.

Vous avez une idée du bien immobilier que vous souhaitez acheter

Pouvez-vous évaluer vos besoins en termes de surface habitable à moyen/long terme ? Selon vos projets personnels (fonder une famille) et/ou professionnels (pouvoir travailler à la maison) vous estimerez plus facilement le type de bien immobilier qui pourrait correspondre à vos besoins.

Le contexte marché semble favorable

Renseignez-vous sur les taux de crédit ainsi que sur l'état du marché immobilier de la commune sur laquelle vous aimeriez acheter : des taux d'intérêts bas peuvent vous permettre d'acheter plus sereinement dans un quartier en plein renouveau et/ou à fort potentiel.

Vous connaissez votre capacité d'emprunt

Bien cadrer ses besoins (quel type de logement, quelle surface) va de pair avec l'estimation précise de sa capacité d'emprunt. Avant d'engager des recherches : faîtes le point avec votre conseiller bancaire. Vous ajusterez ainsi votre projet immobilier à votre budget. Et si vous trouvez le bon compromis qui vous permet de conserver un niveau de vie acceptable avec un projet d'achat immobilier : c'est le moment d'acheter!

Les dispositifs d'aide à l'accession à la propriété sont toujours en vigueur

En tant que primo-accédant et selon vos ressources, vous pouvez bénéficier d'un prêt à taux zéro (PTZ)*. Ce prêt sans intérêt vous permet de couvrir jusqu'à 40% du prix d'achat de votre logement (plafonné à 138 000 euros). Ce coup de pouce de l'Etat est un plus dans votre montage financier... et c'est peut-être le bon moment pour en bénéficier.

Vous avez du temps pour prospecter, visiter et comparer

Pour réussir votre premier achat immobilier, prenez votre temps : visitez plusieurs biens immobiliers pour comparer, soyez attentifs aux détails, ne craignez pas de poser des questions. De même, si vous achetez dans un bien immobilier neuf, bénéficiez des nouveaux outils de visites virtuelles pour demander l'avis de vos proches !

Simulez votre PTZ

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

*PTZ : Valable pour toutes les offres de prêt à taux zéro émises à partir du 1er janvier 2016 pour l’acquisition de sa résidence principale neuve. Sous réserve de respecter les conditions fixées notamment par la loi de finances rectificative pour 2012 n° 2012-1510 du 29 décembre 2012, l’arrêté du 30 décembre 2014 modifiant l’arrêté du 30 décembre 2010 relatif aux conditions d’application de dispositions concernant les prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo accession à la propriété et par les textes subséquents les modifiant, notamment la loi de finances pour 2016 n°2015-1785 du 29 décembre 2015 et le décret n°2015-1813 du 29 décembre 2015. Sous réserve de la localisation du logement, d’être primo-accédant et de respecter les conditions de ressources prévues par le dispositif, sous réserve d’acceptation du dossier par l’établissement bancaire. Conditions disponibles auprès de nos équipes commerciales. Nous attirons l'attention sur le fait que la revalorisation des plafonds et des conditions est reprise dans les lois de finance dont les mises à jour dans ce site peuvent s'offrir d'un décalage.