immobilier pratique

Le logement connecté : quels avantages ?

Selon l'institut GFK, le secteur du logement connecté a représenté un marché de 600 M€ en 2017 soit une croissance de 42 % par rapport à 2016. Ces chiffres démontrent bien l’intérêt grandissant des consommateurs pour les objets connectés. D'ailleurs, selon IoT Analytics, ils pourraient être au nombre de 34 milliards dans le monde en 2025, relevant des secteurs de la santé, des loisirs, du sport … et bien sûr de l'immobilier résidentiel neuf qui promet un habitat nouvelle génération plus confortable, moins énergivore et plus sûr.

Zoom sur les atouts du logement intelligent

L'habitat connecté au service du confort, de l'efficacité énergétique et de la sécurité

L'appartement intelligent est équipé de multiples capteurs qui collectent différents types de données. Ces informations sont ensuite analysées par des algorithmes qui vont, en fonction des résultats obtenus, déclencher des actions sur certains équipements du logement. La maison intelligente, c'est donc un logement qui se met au service de ses occupants grâce à une gestion centralisée, et à des applications intuitives et accessibles depuis un smartphone.

Confort et bien-être

Le smart home promet des appartements neufs plus confortables que des logements anciens non équipés. En équipant les immeubles résidentiels neufs de sondes placées à l'extérieur des logements, il est désormais possible d'analyser les conditions météo (taux d'humidité, vent, degré d'ensoleillement...) pour activer le chauffage ou enclencher la fermeture des stores afin de conserver une température intérieure constante selon les souhaits du propriétaire. Ce dernier peut en effet définir une température cible selon ses besoins ou ses envies, voire même déterminer une température spécifique pour chaque pièce de l'appartement afin d'apporter un confort sur-mesure.

Découvrez les offres de logements neufs à vendre

Côté électroménager, le réfrigérateur connecté permet de consulter son contenu à distance depuis le supermarché pour adapter sa liste de courses tandis que le lave-linge à commande vocale lancera le programme de lavage adapté selon le type de fibres ou de salissures.

Four intelligent, poubelle ou canapé connecté ...En matière d'équipements, les possibilités sont quasi infinies. En mai 2019, le groupe Fnac Darty a même invité le grand public dans son « Appartement du Futur » à Paris pour découvrir tous ces objets connectés futuristes qui feront probablement bientôt partie du quotidien de chacun.

Economies d'énergie

Selon le baromètre Qualitel 2018, et avec 3 logements sur 10 disposant d'au moins un objet connecté, le taux d'équipement des appartements reste encore timide. Pour autant 81% des personnes interrogées sont convaincues de l'utilité des équipements connectés pour le suivi de leur consommation d'énergie. C'est en effet l'un des points forts du smart home : efficacité énergétique (chauffage, climatisation, éclairage…) et gestion des fluides (air, eau…) peuvent être optimisées grâce aux IoT et aux avancées du Smart Building.

Grâce aux climatiseurs intelligents ou aux thermostats connectés qui croisent les habitudes de vie des occupants avec les conditions météorologiques, la température de confort du logement est maintenue de manière constante. Les IoT surveillent la température, la lumière, l'humidité et la présence de l'utilisateur pour proposer ainsi une gestion intelligente du chauffage du foyer en s'adaptant automatiquement à chaque situation. Certaines applications préviennent également l'occupant en cas surconsommation de chauffage, de dysfonctionnement des appareils ou de fuite d’eau.

Pour les appareils électriques qui continuent de consommer en mode veille, il est désormais très simple de les éteindre à distance (ou de programmer leur déconnection), notamment grâce aux prises électriques connectées.

Enfin, le logement connecté offre une vision en temps réel de ses dépenses en eau ou en électricité et permet ainsi de gérer plus facilement le montant de sa facture énergétique.

Sécurité et autonomie

Selon une étude réalisée en 2018 par l'Ifop pour le groupe Legrand (spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment), 3 usages domestiques liés aux objets connectés intéressent particulièrement les utilisateurs français. Ils concernent l’alerte en cas de danger (91%), la vérification à distance de l’état des équipements (86%) et le contrôle de ce qui se passe dans le logement en l'absence de ses occupants (84%). Grâce au logement connecté, il est désormais possible de répondre à ces besoins de tranquillité, de sécurité et d'autonomie.

En pratique, on peut ainsi prendre l'exemple de la serrure connectée qui permet au propriétaire d'ouvrir sa porte à distance (via son smartphone) aux personnes auxquelles il autorise l'accès. De même avec la fonctionnalité de reconnaissance faciale pour déverrouiller l’entrée du logement. En cas d'intrusion suspecte, l'occupant sera prévenu immédiatement sur son smartphone, en même temps que les services de sécurité qui pourront intervenir rapidement.

Autre cas de figure avec la détection de pannes ou d'anomalies. Certains capteurs peuvent détecter des points de déperdition de chaleur ou des micros fuites d'eaux et déclencher, sans attendre, l'intervention d'un professionnel. En cas d'émission de fumées suspectes dans l'appartement ou dans l'immeuble, les objets connectés pourront déclencher immédiatement une alarme et une intervention, là où il fallait auparavant attendre que les fumées soient visibles et détectables par les occupants pour donner l'alerte.

Enfin, en matière d'autonomie pour les seniors, le logement connecté représente une véritable révolution pour le maintien à domicile. Grâce aux IoT, les personnes dépendantes pourront bénéficier par exemple d'appareils électroménagers autonomes, d'équipements à commande vocale, de détecteurs de chutes ou d'un système d'ouverture automatique des portes.

Confort, sécurité, performances énergétiques, services à l'occupant...bien au-delà de ce que certains considéraient jusqu'à il y peu comme de simples gadgets, l'habitat connecté s'impose ainsi petit-à-petit comme le nouveau standard de l'immobilier résidentiel neuf.