immobilier pratique

Immobilier neuf : les garanties contractuelles et l'assurance dommage-ouvrage

Acheter dans le neuf présente de nombreux avantages par rapport à un investissement dans l'immobilier ancien. Il permet en effet aux propriétaires de bénéficier d'un logement sûr et confortable, équipé de matériaux innovants et conçu selon les dernières normes de performance énergétique. A cela s'ajoutent également des garanties contractuelles qui couvrent jusqu'à 10 années après la livraison du programme neuf en cas de désordres ou de malfaçons. Retour sur les différentes garanties liées à l'acquisition d'un logement neuf et focus sur l'assurance dommage-ouvrage.

La garantie de parfait achèvement

Cette garantie prend effet à la date de livraison du logement et s'étend sur les 12 mois qui suivent. Elle couvre les défauts de conformité qui auraient été signalés sur le procès-verbal par le maître d'ouvrage au moment de la réception des travaux. Elle concerne également les éventuels désordres qui apparaitraient au cours de la première année.

Cette garantie ne s'applique pas aux désordres liés à l'usure normale des équipements, à une mauvaise utilisation ou au défaut d'entretien de la part du propriétaire.

En cas de défaillance avérée, le promoteur a alors pour obligation de procéder aux réparations dans un délai raisonnable.

Découvrir ou redécouvrir les avantages du neuf

La garantie biennale

Appelée également garantie de bon fonctionnement, elle concerne les équipements dissociables du logement c'est-à-dire dont la pose ou l'enlèvement n'affecte pas le gros œuvre et la solidité de l'ouvrage. Elle s'étend sur 24 mois à partir de la réception des travaux. La garantie biennale s'appliquera par exemple aux revêtements (moquettes, carrelages, parquets, papiers-peints, peintures...), faux-plafonds, équipements sanitaires (baignoire, toilettes, robinetterie...), volets, persiennes, fenêtres, portes ou encore cloisons mobiles.

Après notification du dysfonctionnement par lettre recommandée avec AR, le promoteur est dans l'obligation de réparer ou de remplacer les éléments défectueux.

La garantie décennale

Cette garantie protège le propriétaire pendant 10 ans contre les  dommages qui mettent en péril la solidité du bâtiment ou qui rendent le logement dangereux ou inhabitable : infiltrations d'eau, fondations endommagées, effondrement d'un mur porteur, étanchéité de la toiture ou encore problèmes de charpente.

Découvrir les programmes immobiliers neufs disponibles à la vente

Qu'est-ce que l'assurance DO et à quoi sert-elle ?

Dans le cadre d'une acquisition immobilière en VEFA, l'assurance dommage-ouvrage (DO) est obligatoire et vient compléter les garanties citées ci-dessus. Cette assurance est souscrite par le constructeur au nom du propriétaire, avant l'ouverture du chantier. 

Dans le cas où un dysfonctionnement relevant de la garantie décennale serait signalé, l'assurance dommage-ouvrage permet de procéder rapidement aux remboursements ou d'exécuter des travaux de réparation sans attendre une décision de justice sur la responsabilité du constructeur.

L'assurance DO prend effet à partir de la date d'expiration de la garantie de parfait achèvement (12 mois) et s'étend jusqu'à la fin de la garantie décennale.

A noter que l'attestation d'assurance dommage-ouvrage doit figurer en annexe au contrat de vente.

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.