immobilier pratique

Achat d’un logement neuf : les 10 éléments à prendre en compte dans son quartier

Investir en VEFA offre de nombreux avantages et notamment celui de profiter d'un logement neuf, idéalement conçu pour s'adapter aux modes de vie contemporains. Mais au-delà des plans, des matériaux ou des équipements, la réussite d'un projet d'acquisition immobilière dans le neuf réside également dans le choix du bon quartier. Voici la liste des 10 points-clés à vérifier pour évaluer la qualité de l'environnement d'un programme immobilier à construire.

VEFA : comment choisir le bon quartier pour investir

Quel que soit votre projet - achat d'une résidence principale ou investissement locatif - la localisation du programme résidentiel neuf est un élément essentiel qui participera notamment à accroître la valeur d'un bien immobilier. Si vous connaissez peu le quartier sur lequel se situe le futur programme immobilier, une voire plusieurs visites s'imposent pour vérifier les points suivants : 

1- L'accessibilité

Lorsque l'on achète un appartement en VEFA notamment dans de grandes métropoles telles que Bordeaux, Lyon, Marseille ou en Ile-de-France, l'accessibilité représente un critère majeur. Un quartier bien desservi par les transports en commun permettra aux occupants, locataires ou propriétaires, de rejoindre facilement les grands bassins d'emplois et autres grands pôles d'attractivité de la ville.

Découvrir les programmes éligibles au dispositif Pinel

2- Les commerces

La proximité des commerces, notamment alimentaires, est un élément essentiel à prendre en compte lors d'un investissement immobilier. Un programme résidentiel situé à quelques minutes à pied d'une rue commerçante où l'on peut facilement s'approvisionner en produits de première nécessité offre des avantages certains aux occupants.

3- Evaluer les éventuelles nuisances

Vivre dans un secteur animé, abritant des commerces et des services, séduit généralement les familles et les jeunes actifs. Cependant, la présence de nombreux restaurants et bars peut être synonyme de nuisances sonores et olfactives. N'hésitez pas à interroger les riverains pour connaître leur point de vue sur la vie du quartier.

Découvrir les appartements neufs éligibles au PTZ+

4- Les écoles, collèges, lycées, universités

Vérifiez la proximité des crèches et l'accessibilité des établissements scolaires. C'est évidemment un élément-clé lorsqu'on achète sa résidence principale et qui aura son importance lors de la revente, notamment lorsqu'il s'agit d'un appartement familial.

5- Les services et les infrastructures 

Un quartier équipé de services et proposant des infrastructures sportives ou culturelles bénéficiera d'une meilleure cote sur le marché immobilier. Ils représentent un réel atout notamment pour les familles avec enfants pour lesquelles la proximité d'espaces de loisirs figure parmi les critères de choix.

6- Les projets urbains en cours

Renseignez-vous sur les chantiers en cours et autres projets de rénovation urbaine à venir. Certains secteurs font en effet l'objet d'importants travaux d'aménagement qui transforment littéralement le paysage urbain et boostent le potentiel de certains quartiers. C'est le cas, par exemple, de nombreuses communes franciliennes qui seront - à terme - desservies par le Grand Paris Express, dotant ainsi les villes concernées d'une toute nouvelle proximité avec la capitale.

7- Les espaces verts

L'été, les parcs et promenades arborées offrent des îlots naturels de fraîcheur. Ils favorisent également la biodiversité et sont un signe de l'engagement des communes pour préserver l'environnement.

8- Les autres immeubles résidentiels

Pour comprendre la dynamique du quartier, n'hésitez pas à faire quelques recherches sur les programmes résidentiels neufs récemment livrés ou à construire. Ils vous permettront d'avoir une idée plus précise de la structure de la population (familles avec enfants, jeunes actifs, étudiants...) et vous donneront quelques indices supplémentaires sur l'évolution potentielle de la vie de quartier.

9- La vie du quartier de jour comme de nuit

Il peut être intéressant de visiter votre futur quartier à différents moments de la journée. Cela vous donnera notamment des renseignements sur la fréquentation du quartier ou sur certaines activités nocturnes qui pourraient se transformer en nuisances.

10- L'état du marché immobilier

Si vous envisagez d'acheter en VEFA pour réaliser un placement locatif, renseignez-vous sur l'état du marché immobilier local. Si le quartier visé affiche une demande locative importante, cela signifie que vous aurez plus de facilité à louer votre bien, assurant ainsi le versement de loyers réguliers.

Lors de votre visite au bureau de vente, n'hésitez pas à interroger le promoteur sur tous ces points. En tant qu'expert de l'immobilier, il saura vous renseigner sur le potentiel de développement du quartier. Il vous conseillera également sur les meilleures opportunités et les biens à construire qui correspondent le mieux à projet immobilier.

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

PTZ : Valable pour toutes les offres de prêt à taux zéro émises à partir du 1er janvier 2016 pour l’acquisition de sa résidence principale neuve. Sous réserve de respecter les conditions fixées notamment par la loi de finances rectificative pour 2012 n° 2012-1510 du 29 décembre 2012, l’arrêté du 30 décembre 2014 modifiant l’arrêté du 30 décembre 2010 relatif aux conditions d’application de dispositions concernant les prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo accession à la propriété et par les textes subséquents les modifiant, notamment la loi de finances pour 2016 n°2015-1785 du 29 décembre 2015 et le décret n°2015-1813 du 29 décembre 2015. Sous réserve de la localisation du logement, d’être primo-accédant et de respecter les conditions de ressources prévues par le dispositif, sous réserve d’acceptation du dossier par l’établissement bancaire. Conditions disponibles auprès de nos équipes commerciales. Nous attirons l'attention sur le fait que la revalorisation des plafonds et des conditions est reprise dans les lois de finance dont les mises à jour dans ce site peuvent s'offrir d'un décalage. PINEL : Dispositif prévu à l'article 199 novovicies du Code général des Impôts. Sous réserve des conditions d'éligibilité et dans les limites prévues par la législation applicable à vérifier auprès de votre conseil fiscal. Réduction d'impôt pour l'acquisition, par un particulier ou une société civile de placement immobilier (SCPI), d'un logement neuf ou réhabilité situé dans certaines zones géographiques fixées par arrêté, destiné à la location pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans à un loyer plafonné, et à des locataires sous plafonds de ressources. Location nue et respectant des critères de performance énergétique. Sous réserve des conditions d'éligibilité prévues à l'article 199 novovicies du code général des impôts tel que modifié par la loi n°2014-1654 du 29 décembre 2014 dite loi de finances pour 2015. La réduction d'impôt sur le revenu est de 12% pour 6 ans de location, de18% pour 9 ans de location, et de 21% pour 12 ans de location.Cette réduction est calculée sur le prix d'acquisition du bien retenu dans la limite de 5500 € du mètre carré et d’un montant global d’investissement de 300.000 € par contribuable et pour une même année d'imposition.Le bénéfice de ces incitations entre dans le calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux prévu à l’article 200-0 A du CGI. L’investissement locatif présente des risques susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de l’opération : risque d’écart entre la prévision et la réalité sur les recettes locatives (vacance, niveau du loyer, impayés), les charges de copropriété et la plus-value en cas de revente à l’échéance de l’engagement de location ».Ni le promoteur ni le commercialisateur ne sont chargés de la mise en location des biens et ne garantissent le remplissage locatif.Ni la responsabilité du promoteur ni celle du commercialisateur ne pourront être mises en cause en cas de remise en cause du bénéfice et/ou en cas de perte du bénéfice de l’avantage fiscal et/ou en cas de